L’information environnementale, c’est quoi exactement?

Depuis quelques années, on parle de plus en plus d’information environnementale, notamment à propos des biens de consommation. On entend par là le fait de renseigner le consommateur ou le citoyen, de quelque manière que ce soit, sur les conséquences d’un produit sur des ressources (en eau par exemple) ou son empreinte (ex: les émission de CO2 pendant la culture des matières premières ou la fabrication de ce produit).

Suite au Grenelle de l’Environnement, la loi du même nom a conduit à une expérimentation nationale d’affichage environnemental entre le 1er juillet 2011 et septembre 2012.
D’une durée d’un an, elle a permis à des industriels ou des professions volontaires (environ 150) de sensibiliser les consommateurs et d’inciter les producteurs à une démarche responsable.
4 grands thèmes ont été retenus: l’effet de serre, la biodiversité, l’eau et les ressources naturelles.
Parmi ces professions volontaires, les huiliers français ont participé à l’expérimentation : les résultats sont ici sur le site de la FNCG.

Les analyses de cycle de vie de l’huile de colza et de tournesol, c’est-à-dire l’étude chiffrée de toutes les étapes depuis le champ jusqu’à l’assiette, ont permis  d’identifier et de quantifier les impacts.

Suite à cette expérimentation, le Parlement devra, d’ici cet été, se prononcer sur l’avenir de l’affichage environnemental des produits de grande consommation.

Rendez-vous donc à l’été pour en savoir plus!

Sciences et Lipides : qui en parle en France ?

Un certain nombre d’associations scientifiques et techniques s’intéresse aux lipides en France, les voici  :

La SFEL : Créée en 1943, la Société française pour l’étude des lipides (SFEL) regroupe tous les ingénieurs et techniciens des corps gras. Elle organise tous les ans les Journées Chevreul, au cours desquelles est décernée un distinction à des personnalités choisies en raison de leur contribution  à la connaissance des corps gras.

Le Groupe Lipides Nutrition GLN regroupe d’une part des entreprises, d’autre part des chercheurs travaillant dans le domaine de la nutrition et des lipides. Son objet principal est d’aider par des subventions ou des bourses des jeunes chercheurs travaillant dans ce domaine, et de faire circuler l’information entre ses membres.

le Groupe d’Étude et de Recherche des Lipides et des Lipoprotéines (GERLI) dont le secrétariat est assuré par l’INSERM regroupe les chercheurs en biochimie des lipides. Il organise chaque année un Congrès.

Pour les utilisations industrielles des corps gras, l’ITERG à Pessac est le centre technique industriel dédié. Le CETIOM est l’organisme technique de recherche et de développement au service des productions oléagineuses françaises, et depuis 2010, du chanvre industriel.

Et en Europe ? EUROFEDLIPID fédère 13 associations scientifiques européennes, dont la SFEL ;  c’est un réseau de plus de 2 000 chercheurs et entreprises.