L’information environnementale, c’est quoi exactement?

Depuis quelques années, on parle de plus en plus d’information environnementale, notamment à propos des biens de consommation. On entend par là le fait de renseigner le consommateur ou le citoyen, de quelque manière que ce soit, sur les conséquences d’un produit sur des ressources (en eau par exemple) ou son empreinte (ex: les émission de CO2 pendant la culture des matières premières ou la fabrication de ce produit).

Suite au Grenelle de l’Environnement, la loi du même nom a conduit à une expérimentation nationale d’affichage environnemental entre le 1er juillet 2011 et septembre 2012.
D’une durée d’un an, elle a permis à des industriels ou des professions volontaires (environ 150) de sensibiliser les consommateurs et d’inciter les producteurs à une démarche responsable.
4 grands thèmes ont été retenus: l’effet de serre, la biodiversité, l’eau et les ressources naturelles.
Parmi ces professions volontaires, les huiliers français ont participé à l’expérimentation : les résultats sont ici sur le site de la FNCG.

Les analyses de cycle de vie de l’huile de colza et de tournesol, c’est-à-dire l’étude chiffrée de toutes les étapes depuis le champ jusqu’à l’assiette, ont permis  d’identifier et de quantifier les impacts.

Suite à cette expérimentation, le Parlement devra, d’ici cet été, se prononcer sur l’avenir de l’affichage environnemental des produits de grande consommation.

Rendez-vous donc à l’été pour en savoir plus!