Pourquoi avons-nous besoin de matières grasses dans notre alimentation?

Les matières grasses constituent une part essentielle d’une alimentation équilibrée:      le corps a besoin d’elles pour se nourrir.
Oleoblog fait le point sur les chiffres et idées clefs à retenir avant de prendre vos résolutions 2013.

huiles-d-olive                   margarine

les matières grasses apportent l’énergie au corps.
1 gramme de matières grasses contient 9kcalories ( à titre de comparaison, les protéines n’apportent que 4kcal pour 1g)
Les nutritionnistes recommandent qu’un tiers de l’apport calorique quotidien soit issu d’un apport en matières grasses.
Leur apport est donc indispensable.

les matières grasses apportent les acides gras essentiels (omega 6 et omega 3 notamment), ceux que nous devons absorber car notre corps ne peut les produire directement.

les matières grasses sont aussi une source importante de vitamines A, D, E et K.
Les huiles et la margarine sont d’importants contributeurs aux apports journaliers recommandés en vitamines.

Les acides gras insaturés (mono et poly) ont un effet bénéfique sur le cholestérol, et doivent donc constituer une part essentielle (au moins les 2/3) de l’apport en matières grasses.
A l’inverse, les acides gras saturés peuvent augmenter les niveaux de cholesterol LDL (lipoprotéines de petite densité, c’est-à-dire le cholestérol que l’on qualifie habituellement de « mauvais ») et ils ont tendance à être surconsommés par la majorité de la population en Europe. Les acides gras saturés ont également tendance à réduire les niveaux de « bon » cholestérol (le HDL, lipoprotéines de haute densité).
Les apports d’acides gras trans sont quant à eux à limiter au maximum.

En conclusion, retenez donc que les matières grasses sont indispensables à notre alimentation: énergie, vitamines, baisse du cholestérol.
Consommez en de sortes qu’elles représentent un tiers de vos apports caloriques, et que deux tiers d’entre elles soient composées d’acides gras insaturés.

Bon appétit!

Sciences et Lipides : qui en parle en France ?

Un certain nombre d’associations scientifiques et techniques s’intéresse aux lipides en France, les voici  :

La SFEL : Créée en 1943, la Société française pour l’étude des lipides (SFEL) regroupe tous les ingénieurs et techniciens des corps gras. Elle organise tous les ans les Journées Chevreul, au cours desquelles est décernée un distinction à des personnalités choisies en raison de leur contribution  à la connaissance des corps gras.

Le Groupe Lipides Nutrition GLN regroupe d’une part des entreprises, d’autre part des chercheurs travaillant dans le domaine de la nutrition et des lipides. Son objet principal est d’aider par des subventions ou des bourses des jeunes chercheurs travaillant dans ce domaine, et de faire circuler l’information entre ses membres.

le Groupe d’Étude et de Recherche des Lipides et des Lipoprotéines (GERLI) dont le secrétariat est assuré par l’INSERM regroupe les chercheurs en biochimie des lipides. Il organise chaque année un Congrès.

Pour les utilisations industrielles des corps gras, l’ITERG à Pessac est le centre technique industriel dédié. Le CETIOM est l’organisme technique de recherche et de développement au service des productions oléagineuses françaises, et depuis 2010, du chanvre industriel.

Et en Europe ? EUROFEDLIPID fédère 13 associations scientifiques européennes, dont la SFEL ;  c’est un réseau de plus de 2 000 chercheurs et entreprises.

 

 

Où trouver les acides gras?

Les acides gras indispensables à notre alimentation proviennent d’une variété de sources.

  • Concernant les les acides gras poly-insaturés, on retrouve les omega 3 essentiels dans le colza, le soja, les huiles de lin et de noix, ainsi que la margarine et les matières grasses tartinables.
    Vous pouvez trouver d’autres omega 3 dans le maquereau, le thon, le hareng, le saumon, la truite et la sardine.
    Enfin, l’huile de soja et de tournesol, les légumes, la margarine et les matières grasses tartinables sont riches en omega 6 essentiels
  • S’agissant des acides gras mono-insaturés, les olives, le colza, le tournesol, les noix, l’avocat et la margarine sont source d’omega 9.
  • Les acides gras saturés sont à consommer dans la margarine, le lait entier, le fromage, ainsi que les huiles de palme et de coco.

Vous voilà désormais bien informés pour vous enrichir autant que possible en omega 3, 6 et 9!

acides-gras

Les « lipides » ou « corps gras », c’est quoi ?

Les « lipides » ou « corps gras » se trouvent à l’état naturel dans le règne animal et végétal, sous forme solide (graisse) ou liquide (huile).
Les huiles végétales sont issues de graines dites oléagineuses (colza, tournesol…) ou de fruits (olive, noix, noisettes…). Elles sont un mélange complexe (merci Dame Nature !) de « triglycérides » (95 à 98%) et de constituants mineurs (stérols, tocophérols, etc). Les triglycérides sont constitués de l’assemblage d’une molécule de glycérol et de trois molécules d’acides gras. Un acide gras est une molécule constituée d’une chaîne carbonée et d’un groupe carboxyle (COOH) en bout de chaîne.

Les acides gras se distinguent principalement par  le nombre d’atomes de carbone (la longueur de la chaîne carbonée), par l’insaturation ou le nombre de doubles liaisons sur la chaîne carbonée : pas de double liaison : l’acide gras est dit saturé, 1 double liaison : l’acide gras est mono-insaturé, plusieurs doubles liaisons : l’acide gras est poly-insaturé.

Ils se différencient encore par la forme des doubles liaisons (isomérie géométrique) : dans le règne végétal, les doubles liaisons sont de la forme « cis » (courbure à la molécule). Les acides gras « trans » sont présents dans la matière grasse laitière et peuvent être également produits lors de certaines transformations de la matière grasse (hydrogénation partielle).